fbpx
Connect with us

Actualité

Un vol Nice-Paris Air France alimenté avec 30% de carburant d’aviation durable (saf)

Air France, TotalEnergies, la Métropole et l’Aéroport Nice Côte d’Azur ont joint leurs efforts pour réaliser un vol alimenté en carburant d’aviation durable, ou SAF (« Sustainable Aviation Fuel »). Le vol Air France 6235 a décollé aujourd’hui à 18h30 du Terminal 2 de l’aéroport de Nice à destination de Paris-Orly après avoir été avitaillé à hauteur de 30% avec du carburant d’aviation durable, produit par TotalEnergies dans ses usines françaises.

Ce vol alimenté en SAF a lieu à l’occasion des Nice Transition Days, festival international d’innovations écologiques qui se déroule jusqu’au 3 octobre 2021, dont la Métropole de Nice-Côte d’Azur est l’hôte et l’organisatrice en partenariat avec La Tribune et l’association Transition Forum. Le vol intervient en clôture du « Transition Forum », forum économique international organisé pendant deux jours, en marge des Nice Transition Days, avec comme objectif d’accélérer la transition vers un avenir moins carboné.

Ce vol au départ du deuxième aéroport français est l’une des concrétisations de l’ambition commune que portent acteurs publics et privés pour répondre à un double enjeu majeur : poursuivre la décarbonation du transport aérien tout en soutenant le dynamisme économique et touristique des territoires. Ce travail en commun est l’illustration de la nécessité de construire ensemble les convergences entre les impératifs économiques et sociaux et la transition énergétique.

Après un 1er vol long-courrier alimenté en SAF produit en France en mai dernier, c’est pour Air France et TotalEnergies une réalisation supplémentaire pour soutenir et développer une filière française de production de carburants d’aviation durables, prérequis indispensable à la généralisation de leur utilisation dans les aéroports français.

Le biocarburant utilisé pour ce vol est issu de déchets et de résidus provenant de l’économie circulaire. Il a été produit par TotalEnergies à partir d’huiles de cuisson usagées grâce à sa bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône) et à son usine d’Oudalle (Seine-Maritime). Ce SAF « Made in France » a été certifié ISCC-EU par l’International Sustainability & Carbon Certification, un organisme indépendant qui en garantit la durabilité. Son incorporation à hauteur de 30% sur ce vol au départ de Nice a permis d’éviter l’émission de 3 tonnes de CO2.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur : « Je me réjouis que Nice accueille pour la première fois le départ d’un vol Nice-Paris avitaillé avec 30% en carburant d’aviation durable, symbolisant la politique de transition vers des modes de déplacement décarbonés. Cette innovation technologique, qui illustre l’écologie du futur que j’appelle de mes vœux, constitue une avancée cruciale dans un secteur qui doit impérativement réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Au niveau métropolitain, j’ai souhaité que nous nous engagions vers un objectif de réduction de 55% de ces émissions d’ici 2030, avec un plan ambitieux pour l’aménagement durable du territoire, le verdissement, les mobilités durables, l’habitat et la prévention des déchets. C’est aussi dans ce cadre que l’aéroport de Nice, outil de développement économique de premier ordre pour le territoire de la Métropole, s’inscrit dans une politique environnementale très active et volontariste, avec l’engagement d’être « Zéro Carbone Net », c’est-à-dire sans compensation, à horizon 2030. »

Anne Rigail, Directrice générale d’Air France : « Air France est très heureuse de conclure les deux jours du Transition Forum de Nice en effectuant un vol au départ de Nice vers Paris-Orly avitaillé avec une part significative de 30 % de Carburant d’Aviation Durable. En réalisant cette opération, nous rappelons avec nos partenaires, la Métropole Nice Côte d’Azur, l’aéroport de Nice et TotalEnergies que c’est une collaboration étroite entre toutes les parties-prenantes qui permettra aux Carburants d’Aviation Durables de devenir le premier levier de la décarbonation du secteur aérien. »

Alexis Vovk, Directeur général Marketing & Services de TotalEnergies : « Le développement des biocarburants constitue un des axes majeurs pour TotalEnergies, en lien avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, afin de relever le défi de la décarbonation du secteur des transports. C’est également un atout supplémentaire pour accompagner les Territoires dans leur propre transition énergétique, aux côtés des solutions immédiatement disponibles que sont la mobilité électrique et gaz, l’éolien et le solaire. Nous continuons ainsi d’adapter notre outil industriel et notre offre de services pour répondre au mieux à la demande croissante des acteurs des secteurs privés et publics, illustrée cette semaine par la signature d’une déclaration de coopération sur la croissance verte entre TotalEnergies et la Métropole Nice Côte d’Azur. En agissant directement sur l’intensité carbone des produits énergétiques utilisés par nos clients, nous poursuivons notre stratégie de construire une compagnie multi-énergies ayant une ambition de neutralité carbone à horizon 2050. »

Franck Goldnadel, Président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur : « Depuis 20 ans les aéroports de la Côte d’Azur actionnent tous les leviers possibles pour réduire leurs émissions directes, dont la baisse désormais en valeur absolue justifie leur récente certification Airport Carbon Accreditation niveau 4+, la plus élevée et dont ils sont les premiers aéroports français à disposer. Dans ce contexte, accueillir à nouveau, 7 ans après un premier vol d’essai, un avion volant avec du carburant d’aviation durable rejoint et amplifie notre volonté d’être le contributeur actif à la décarbonation du transport aérien, le laboratoire de l’aéroport de demain. »

Jean-Christophe Tortora, Président de la Tribune : « Ce vol est une fierté pour notre journal car notre mission quotidienne est d’informer et de rassembler pour impacter. Avec cette innovation dans le transport aérien, nous réalisons à Nice un forum plus responsable pour l’environnement grâce à nos partenaires. La Tribune agit pour une économie décarbonée et poursuivra d’autres initiatives pour faire de l’industrie des médias un acteur engagé face à l’urgence climatique ».

Les carburants d’aviation durables – SAF
Les carburants d’aviation durables sont une des solutions immédiatement disponibles pour une réduction significative des émissions de CO2 du transport aérien. Ils peuvent être incorporés sans modification des infrastructures logistiques de stockage et de distribution, des avions, ou des moteurs existants. Leur utilisation progressive à l’échelle mondiale doit permettre de diminuer de façon significative les émissions de CO2 du transport aérien, puisqu’ils permettent 80% d’émissions de CO2 en moins en moyenne sur l’ensemble de leur cycle de vie

Les « Nice Transition Days »
Soulignant l’engagement de la Métropole Nice Côte d’Azur dans la transition écologique et son attrait pour un public international, les « Nice Transition Days », se déroulent jusqu’au 3 octobre, Véritable laboratoire d’innovations, il permet aux citadins de découvrir et d’expérimenter les 100 dernières innovations qui vont changer le quotidien des citoyens et de vivre de multiples expériences pendant 4 jours.

Le « Transition Forum »
Cet espace de dialogue a mobilisé pendant deux journées le 30 septembre et 1er octobre une communauté diversifiée d’acteurs internationaux, décideurs publics et privés, innovateurs mondiaux, entrepreneurs, industriels, chercheurs et personnalités de la société civile, avec pour vocation d’être un catalyseur de solutions.
Détails : nice.transition-forum.org/

À propos d’Air France
Depuis 1933, la compagnie Air France porte haut les couleurs de la France à travers le monde entier. Avec une activité répartie entre le transport aérien de passagers, le fret, la maintenance et l’entretien aéronautique, Air France est un acteur majeur du secteur aérien. Plus de 40 000 collaborateurs se mobilisent au quotidien pour proposer à chaque client, une expérience de voyage unique. Air France, KLM Royal Dutch Airlines et Transavia forment le Groupe Air France-KLM. Le Groupe s’appuie sur la force de ses hubs de Paris-Charles de Gaulle et d’Amsterdam-Schiphol pour offrir un vaste réseau international. Son programme de fidélité Flying Blue rassemble plus de 17 millions d’adhérents. Air France et KLM sont membres de l’alliance SkyTeam qui compte au total, 19 compagnies aériennes.
Air France place la santé et la sécurité de ses clients et de ses personnels au cœur de ses préoccupations. Avec Air France Protect, son engagement sanitaire, la compagnie a instauré les mesures sanitaires les plus strictes pour un voyage en toute sécurité.
Air France s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de développement durable et travaille à réduire significativement ses émissions de CO2 en activant tous les leviers à sa disposition. La compagnie s’est engagée à atteindre l’objectif climatique de zéro émission nette de CO2 en 2050 à travers des investissements importants en faveur du renouvellement de sa flotte par des avions de nouvelle génération, l’utilisation de solutions innovantes pour réduire sa consommation de carburant ou encore l’utilisation progressive de carburants d’aviation durables.

À propos de TotalEnergies
TotalEnergies est une compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies : pétrole et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, renouvelables et électricité. Ses 105 000 collaborateurs s’engagent pour une énergie toujours plus abordable, propre, fiable et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, TotalEnergies inscrit le développement durable dans toutes ses dimensions au cœur de ses projets et opérations pour contribuer au bien-être des populations.

À propos de la Métropole Nice Côte d’Azur
Depuis sa création en janvier 2012, la Métropole Nice Côte d’Azur, qui rassemble 49 communes et 550 000 habitants, mène une politique ambitieuse qui s’appuie sur un territoire attractif allant des rives de la Méditerranée aux cimes du Mercantour. Soucieuse d’adapter son territoire à l’urgence climatique et à la crise de la biodiversité que nous traversons, la Métropole Nice Côte d’Azur a voté un Plan Climat 2025 dont le but est d’atteindre -55% d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. De nouvelles mesures vont également être prises, telle que la modification du Plan Local d’Urbanisme métropolitain pour limiter l’urbanisation des collines et des vallons, atteindre un objectif de zéro artificialisation nette des sols ou encore imposer une charte d’éco-construction. Première métropole à signer le Global Compact des Nations unies, plus grande initiative de développement durable au monde, elle est également à l’origine des Accords de Nice pour le Climat pour mettre en œuvre et défendre une écologie du futur. Autant d’initiatives qui font de la Métropole Nice Côte d’Azur une collectivité exemplaire, 100% décarbonée, où le tourisme durable et l’économie circulaire auront pleinement leur place.

À propos d’Aéroports de la Côte d’Azur
Le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur gère les aéroports Nice Côte d’Azur, deuxième plateforme aéroportuaire de France, Cannes Mandelieu et Golfe de Saint-Tropez. Il est numéro 2 européen en matière d’aviation d’affaires. La liaison régulière en hélicoptère entre Nice et Monaco est par ailleurs la plus importante du monde en termes de trafic. Les trois aéroports du Groupe sont certifiés Carbone Neutre niveau 4+ par l’ACI et le Groupe s’est engagé à atteindre l’objectif de zéro émission de CO2 sans compensation d’ici 2030. Depuis 2016, Aéroports de la Côte d’Azur est un groupe privé dont la majorité du capital appartient au consortium Azzurra.

Actualité

Le groupe Costa Croisière commence à utiliser du biocarburant

Costa Croisière

Quelques semaines après avoir annoncé la création de son département dédié à la décarbonation, le groupe Costa, premier opérateur de croisières en Europe avec ses deux compagnies Costa Croisières et AIDA Cruises, et membre de Carnival Corporation & plc, a franchi une étape majeure dans sa stratégie de décarbonation : le groupe annonce le début des tests de l’utilisation de biocarburant à bord d’un de ses navires de la marque AIDA Cruises.

Dans le cadre de ses efforts de réduction des émissions de CO2, le 21 juillet 2022, AIDAprima est devenu le premier navire de croisière de grande envergure à être ravitaillé avec un mélange de biocarburant marin, fabriqué à partir de matières premières 100 % durables telles que les huiles de cuisson usagées, et de gazole marin (MGO) pendant son escale à Rotterdam, avec la coopération du pionnier néerlandais des biocarburants, GoodFuels. AIDAprima effectue actuellement des croisières de sept jours depuis Hambourg en Europe occidentale et la Norvège.

Ce projet est une étape importante de la stratégie de décarbonisation du groupe Costa, qui prévoit des programmes de tests de technologies et de processus visant à améliorer l’efficacité de la flotte existante.

Avec le lancement réussi de l’utilisation du biocarburant, il sera prouvé que la décarbonation progressive est possible même sur les navires déjà en service. Une condition préalable
importante est toutefois que les biocarburants puissent être disponibles à l’échelle industrielle et à des tarifs compétitifs.

Outre l’utilisation de biocarburants, les efforts du groupe vont également vers l’installation de la première pile à combustible à bord d’AIDAnova et la mise en service de ce qui est actuellement le plus grand système de stockage de batteries dans le domaine de la navigation de croisière, avec une capacité de dix mégawattheures à bord d’AIDAprima. En outre, le groupe Costa se concentre sur l’expansion et l’utilisation accrue de l’énergie à terre dans les ports où l’infrastructure à terre est disponible.

Le groupe avait déjà testé l’utilisation de biocarburants régénérés dans des moteurs diesel marins avec des partenaires de recherche de l’université de Rostock. Aujourd’hui, le premier déploiement a eu lieu dans les opérations régulières des navires. La coopération avec GoodFuels va maintenant être développée sur le long terme.

Avec ces mesures à court, moyen et long terme, le groupe Costa contribue activement à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies et des objectifs de
décarbonisation du Green Deal européen.

Au fil des ans, le groupe Costa a été à la pointe de l’innovation durable pour l’ensemble de l’industrie en introduisant régulièrement, en premier dans le secteur, de nouvelles technologies avancées à bord de ses navires et dans les nouveaux bâtiments. La compagnie a été la première à introduire la propulsion au GNL – la technologie de carburant la plus avancée disponible pour réduire les émissions -, 4 navires étant déjà en service dans la flotte du groupe Costa. En outre, la majorité des navires de la flotte sont équipés de capacités d’alimentation à quai pour être à zéro émission dans les ports, où cette technologie est disponible.

Continue Reading

Actualité

La liste des aéroports européens qui ont le plus de retard

Avec le manque de personnel, les grèves, ainsi que le retour en masse des touristes, il règne un certain chao dans les aéroports européens. Depuis des semaines s’enchaînent les reportages montrant des passagers qui sont excédés face au retard voire à l’annulation de leurs vols, ou s’échinant à remplir des formulaires pour retrouver leurs bagages parmi des milliers bloqués dans des terminaux.

La société Hopper, qui s’est servie des données de l’Official Aviation Guide, un fournisseur d’informations relatives aux vols, a publié le 12 juillet 2022 un classement des plus mauvais élèves en Europe, relayé par Bloomberg le même jour.

Hopper a fait une moyenne des annulations et des retards de vols observés entre le 1er et le 10 juillet – le classement reflète donc la situation au début du mois de juillet, situation qui a pu évoluer par la suite ces derniers jours.

Le nombre de personnes affectées n’a donc pas été pris en compte, ce qui peut expliquer que les aéroports les plus médiatisés, comme celui de Heathrow à Londres qui a choisi de limiter la vente de billets pour le reste de l’été, tant que la pagaille n’a pas été réglée, ou Charles-de-Gaulle et ses milliers de bagages agglutinés, ne sont pas les premiers de la liste.

Les trois meilleurs : Bruxelles, Francfort, Eindhoven

En tête, on retrouve l’aéroport de Bruxelles-National avec 72 % de vols retardés et 2,5 % de vols annulés sur les dix premiers jours de juillet. Viennent ensuite les hubs de Francfort (68% de retards, et près de 8% d’annulations), d’Eindhoven aux Pays-Bas (67 % de retards, et 1,8 % de vols annulés).

En quatrième, cinquième et sixième positions, on retrouve Londres-Luton, et Liszt Ferenc (Hongrie), et Lisbonne.

Deux aéroports français sont dans ce top 10 : Charles de Gaulle à la 7e place, avec 62% de retards, et 3,1% d’annulations, et Nice (9e place), avec 60% de retards, et 3,4% d’annulations.

Amsterdam-Schipol (8e) et Londres-Gatwick (10e) sont dans le bas du classement.

À noter que le site a également fait une liste des bons élèves, parmi lesquels figurent deux aéroports français : Marseille, avec 20% de vols retardés, et 2% de vols annulés, et Orly, avec 21% de retard et 1,2 % d’annulations.

Continue Reading

Actualité

Voyage au Portugal : quelles sont les nouvelles conditions d’entrée ?

Au Portugal, le pass sanitaire n’est plus en vigueur. Le port du masque reste toutefois obligatoire dans les transports publics, les établissements de santé et les maisons de retraite. Des dispositions spécifiques s’appliquent pour les archipels de Madère et des Açores.

Le 21 avril 2022 le Conseil des Ministres portugais a annoncé de nouvelles mesures d’allégement tout en conservant le niveau actuel d’alerte.

Les nouveaux décrets lèvent un certain nombre d’obligations, en particulier le port du masque dans les espaces fermés. En revanche, il reste obligatoire dans les transports publics de passagers, y compris le transport aérien, le transport de passagers en taxi ou TVC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur).

Ce qui change également c’est que le régime du Passenger Locator Form est abrogé. Ainsi les passagers des vols à destination ou en provenance du Portugal continental ou des navires de croisière ne sont plus tenus de le remplir lorsqu’ils accostent au Portugal continental.

Continue Reading
Advertisement

Les + lus