fbpx
Connect with us

Voyages

Plusieurs manières personnalisées de voir l’Afrique

Divers types de séjours sur mesure faisable sur le grand continent africain

Le continent africain possède un réel atout dans le domaine environnemental. Les dirigeants des pays le constituant axe leurs efforts sur le tourisme, car ils en reconnaissent la valeur. De ce fait, les offres se multiplient. De nos jours, les voyageurs peuvent programmer des vacances selon leurs envies, totalement sur mesure. En voici trois exemples.

Séjour en totale immersion avec la nature dans le luxe

Les safaris correspondent, à première vue, à des séjours dans des conditions difficiles. D’autres manières sont pourtant envisageables.Les safaris privés constituent une manière de jouir du luxe en Afrique. Dans cette formule, les voyageurs disposent de véhicules confortables accueillant un nombre très restreint de passagers. Les guides et les chauffeurs s’adaptent aux horaires des visiteurs, tout en leur montrant des lieux que d’autres touristes ne découvrent pas forcément. Le luxe peut être poussé jusqu’à effectuer un safari par hélicoptère ou avion privé. De cette manière, les aventuriers n’ont qu’à baisser les yeux pour admirer les big five et autres célébrités du monde animal. La qualité des hébergements compte aussi énormément dans ce genre de visite. Les clients sont accueillis dans des tentes de luxe. Ils ne possèdent que l’apparence de camping, mais se dotent de tous les appareils et les accessoires de la vie moderne. 

Séjour sur mesure en accord avec l’environnement par le biais de l’écotourisme

Pendant longtemps, le safari se heurtait aux convictions des écologistes. Aujourd’hui, il est possible de rester fidèle à ses principes tout en profitant de la générosité de la nature africaine. Pour ce faire, les voyageurs choisissent de loger dans des hébergements responsables. Ces locatifs se développent dans tous les pays africains. Ils défendent la cause environnementale de plusieurs manières. Certains refusent le tourisme de masse en réduisant leur capacité d’accueil. D’autres forment leur personnel à adopter les gestes écoresponsables. D’autre part, les visiteurs peuvent monter des voyages personnalisés comme un séjour Afrique Marco Vasco en harmonie avec leurs convictions. Des itinéraires bien pensés permettent d’admirer les animaux sans nuire à leur habitat naturel. Les découvrir en petit comité et hors des sentiers battus les préserve du stress causé par l’arrivée massive de curieux. Participer à des projets solidaires contribue aussi à leur longévité.

Séjour à petit prix, mais avec autant de plaisir en Afrique

D’une manière générale, les safaris coûtent assez cher. Cela provient des taxes et des droits d’entrée. En outre, peu de personnes osent s’y lancer sans le concours d’un guide ou d’un chauffeur. Cependant, avec de la débrouillardise, il y a moyen de profiter d’un safari intéressant sans se ruiner. Les touristes doivent d’abord oublier les réserves célèbres qui affichent des tarifs en adéquation avec leur renommée. Certains parcs peu connus présentent des prix d’entrée très corrects, alors qu’ils abritent autant d’animaux qu’ailleurs. Ensuite, voyager avec un petit budget implique de vivre l’aventure du camping. Ce dernier, pratiqué en Afrique, se révèle magique. Le mieux consiste à demander la permission s’il n’y a pas d’aires spécialisées. Les parcs autorisent ce mode d’hébergement le plus souvent. Il est impossible de ne pas mentionner l’Afrique du Sud pour un safari à petit prix, mais, malgré tout, réussi. 

terrepeuconnue.com

Actualité

Idée vacances : un été en Autriche

Ca y est, l’été est là. Les congés arrivent à grand pas. Merci à l’Office National du Tourisme Autrichien de nous faire partager ses idées vacances. Grâce à sa richesse en joyaux naturels et culturels, l’Autriche se prête à merveille aux circuits de découverte et aux vacances nature. Même lorsque les températures grimpent, la visite des villes autrichiennes reste un vrai plaisir grâce aux nombreux espaces verts, collines boisées, jeux d’eau et autre tramways forestiers. D’autres choisiront des grands espaces naturels, à l’image de l’architecte Günter Domenig, qui joue à saute-frontière entre son bureau parisien et l’incroyable lac Weissensee de son enfance. A propos d’enfants : qui n’a jamais rêvé de changer de point de vue, de se hisser dans la canopée pour y tutoyer les écureuils ? Vous trouverez ici une sélection de cabanes dans les arbres plus originales les unes que les autres.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de séjour que l’ONAT porte plus particulièrement dans son cœur.


 Le rêve de dormir dans une cabane dans les arbres  Rêve d’enfant ou rêve d’adulte ? Pour tous ceux qui souhaitent être au plus près de la nature, l’Autriche réserve une multitude de cabanes, lits suspendus, perchoirs et autres habitations situées dans les arbres, plus originales les unes que les autres.  Cabanes, lits suspendus ou appartements haut perchés 

 
 L’architecte et sa source d’inspiration : un portrait de Günter Domenig au Weissensee  Au Weissensee en Carinthie, les forêts vert sapin, l’eau turquoise et les roseaux du rivage sont préservés comme un trésor. Une destination dédiée au repos et à la détente qui invite à l’inspiration. Découverte avec l’architecte Günther Domenig, enfant de la région.  Slow tourisme au Weissensee, un lieu où architecture et nature se fondent 

 
 Oasis de verdure dans les villes autrichiennes  Entre découvertes culturelles et shopping, il fait bon se poser dans un écrin de verdure pour reprendre des forces. Les parcs et jardins des villes autrichiennes, et parfois même la montagne toute proche offrent fraîcheur et détente lors d’un citytrip, surtout pendant la saison estivale.  Jeux d’eau, tram forestier, rives aménagés et chemins de rando urbains 

 
 Idées de circuits  En vacances, s’offrir quelques jours d’itinérance à travers des paysages superbes est toujours une bonne idée. Découvrez au fil de ce périple quelques trésors de la nature et du patrimoine autrichiens.  Au cœur de la nature : les dix plus beaux circuits en Autriche

Continue Reading

Voyages

Partir à La Réunion

La Réunion est une terre de métissage où se superposent une diversité de cultures qui reflètent une histoire riche, illuminant le quotidien réunionnais. La population de l’île est le fruit d’un mélange unique entre cultures asiatiques, indiennes, africaines et européennes qui cohabitent et s’enrichissent dans une parfaite harmonie. Une terre de métissage exemplaire qui porte haut les valeurs universelles de respect, de bienveillance et de partage.

Bienvenue sur la terre du vivre-ensemble !

La Réunion est riche d’une immigration africaine, indienne, indonésienne, chinoise, malgache et européenne. Ce département français revendique avec fierté sa diversité ethnique, symbole d’un vivre ensemble unique.

L’expression culturelle est à l’image des Réunionnais, à la fois métissée et plurielle, où chacun cultive, dans ses croyances, dans sa cuisine, les souvenirs de leurs origines. En promenade, on admire les églises qui voisinent paisiblement les temples hindous, les mosquées, les pagodes chinoises, témoignages harmonieux du brassage de la population.

Les Réunionnais ont développé l’art de cohabiter en harmonie, un savoir-vivre dont un des plus beaux symboles est certainement la célébration partagée des fêtes religieuses chrétiennes, tamoules et chinoises. Le parler créole en est aussi une belle illustration : une langue métissée, des expressions imagées à souhait et très souvent savoureuses.

Réunionnais : 1 visage, 1 histoire, 1 île

Nous connaissons les paysages qui font de La Réunion, l’île intense. Mais nous connaissons moins les visages qui forment la richesse de cette île française, au cœur de l’océan Indien. Autrefois connue sous le nom de Dina Morgabine, Santa Apolonia, ou encore île Bourbon, l’île de La Réunion est devenue le symbole de l’union et de l’harmonie entre les peuples à travers le monde.

À la rencontre des femmes et des hommes qui font La Réunion, le voyage prend une dimension bien plus riche et singulière : découvrez une collection de portraits de Réunionnais.

Les villages créoles de La Réunion

Au cœur des cirques de Salazie, Mafate et Cilaos, se nichent des bourgs et petits hameaux, appelés « îlets », où des habitants cultivent un art de vivre à la créole au milieu d’une nature parfois encore sauvage.

Dans les hauts, à Bourg-Murat, à la Plaine des Palmistes, à Grand-Coude, à Petite-Ile, à Petite-France, à la Plaine des Cafres… chaque village possède sa spécialité, son ambiance, mais avec toujours la nature et l’authenticité en trait d’union.

On note aussi que La Réunion est le département d’outre-mer où il y a le plus de Monuments Historiques, 192 au total, dont 18 classés.

Une palette de rythmes

L’île intense regorge de trésors musicaux avec le séga et le maloya, tous deux hérités des ancêtres réunionnais.

Le maloya, aujourd’hui classé au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco, était pratiqué à l’origine par les esclaves africains et malgaches des plantations de l’île Bourbon. Véritable chant de douleur, de mélancolie et d’espoir, il est comparable au « blues » des esclaves américains dans ses origines mais est en revanche très différent d’un point de vue musical. Fondé sur un rythme ternaire, il utilise essentiellement des instruments à percussion : bob, kayamb, roulèr, piker, etc.

Riz, grains, rougail : les saveurs en couleurs

Embarquement immédiat pour un voyage culinaire ! La gastronomie locale est sous influence européenne, chinoise, indienne et malgache qui laisse les papilles vagabonder au gré des saveurs et des senteurs épicées. La cuisine réunionnaise possède ses propres codes : riz, grains, rougails, la trilogie de la cuisine réunionnaise traditionnelle ne s’exprime jamais sans son cari. Les restaurants, les gîtes, les auberges, qui garantissent une réelle qualité de services, font de tous les séjours un moment savoureux.

Une réunion des ethnies et des cultures qui s’incarne également dans la créativité de la cuisine réunionnaise. Les territoires ont su préserver leurs spécialités et traditions culinaires : les lentilles à Cilaos, le chouchou à Salazie, le curcuma à Saint-Joseph, le palmiste dans le sud sauvage, la vanille à Saint-Philippe… Les producteurs accueillent leurs visiteurs en toute simplicité au sein de leur exploitation et prennent plaisir à faire découvrir leur savoir-faire.

Du marché à l’assiette, comment réussir un bon plat créole réunionnais ? Participer à un atelier de cuisine réunionnaise : une journée d’apprentissage conviviale et gourmande.

L’Ile de La Réunion Tourisme

Continue Reading

Actualité

Séjour inoubliable en Thaïlande: découverte de divers plats

Dégustation des spécialités culinaires thaïlandaises lors d’un séjour

Lors d’un passage en Thaïlande, les touristes explorentdivers endroits historiques dans ce lieu. Ils peuvent également faire une autre découverte en dégustant leurs spécialités culinaires. La soupe Tom Kha Kai est absolument à apprécier lors de leurs passages en Thaïlande. Il existe beaucoup d’autres plats, gourmandises et desserts à goûter dans cette destination.

Savourer la soupe « Tom Kha Kai » en passant en Thaïlande

Ayutthaya se situe au Nord de Bangkok, les voyageurs ont envie de découvrir les divers bouddhas dans l’enceinte du site de cette ville. Les guides les accompagnent pour effectuer un tour à bicyclette dans le temple sacré. Après une longue balade guidée à vélo des temples d’Ayuatthaya, les touristes souhaitent découvrir la ville de Bangkok. Ils peuvent y visiter quelques streetfoods pour faire de la dégustation des plats thaïlandais. Le TalatPhlu est l’un des grands marchés locaux pour les amateurs de cuisine. Les visiteurs peuvent goûter la fameuse soupe au poulet nommée « Tom Kha Kai » dans ce fastfood. Cette soupe est mélangée avec des carottes, des champignons de paille… La viande du poulet est coupée en morceaux et mijotée à ébullition avec du lait de coco et de la crème. Cette préparation est également assaisonnée avecquelques tiges de coriandre, de gingembre, du jus de citron, de la cannelle. Ce plat se consomme généralement avec du riz thaïlandais.

Se régaler du riz au coco à la mangue en séjournant en Thaïlande

Le riz au coco à la mangue est considéré comme un dessert en Thaïlande. Les voyageurs peuvent goûter à ce plat lors de leur séjour dans de pays. Ce dessert est une spécialité culinaire thaïlandaise qui se trouve sur le marché de rue (les gargotes ou les vendeurs ambulants). C’est le dessert le plus populaire préparé à base du riz, du lait de coco et de la mangue fraîche. Le mois d’Avril au Mai est la saison de la mangue en Thaïlande. Les cuisiniers préfèrent la mangue jaune car elle est plus juteuse et plus sucrée par rapport à la mangue verte. Ils font cuire le riz à la vapeur et ensuite le laisser refroidir en arrosant avec le lait de coco. Par ailleurs, les voyageurs sont fortement recommandés à consulter le site https://thailande.marcovasco.fr/ pour avoir plus d’informations. Ils peuvent profiter de déguster aux autres plats typiques thaïlandais durant leur randonnée avec leurs enfants dans ce quartier. 

Apprécier le plat « pad thaï » lors d’un voyage en Thaïlande

Les amoureux de cuisine peuvent savourer quelques plats préparés par les thaïlandais lors de leur séjour dans ce pays. Le « pad thaï » ou le « phad thaï » est un plat national du peuple thaïlandais à base de pâtes de riz. Cette nouille de riz sautée est disponible sur le marché local de Bangkok. Le « pad thaï » est facile à réaliser et ne demande que quelques temps de préparation. Il est mélangé avec de légumes, de viande de bœuf ou du poulet, de graines germées. Ce mélange est cuit dans un wok à feu vif en assaisonnant avec du jus de citron vert ou de tamarin et de la sauce de poisson. Par contre, le plat pad thaï est préparé à base de légumes pour les végétariens. Durant la préparation de ce célèbre plat, les touristes peuvent s’asseoir sur les tabourets en plastique autour des tables en fer. Une fois la préparation est terminée, chacun est convié à se régaler de ce repas original thaïlandais.

voyageveo.com

Continue Reading
Advertisement

Les + lus